Lundi 21 octobre 18h30, présentation du livre  » Seules les montagnes ne se croisent pas  » une humanitaire au Sahel de Cécile Avena « 

Quand

octobre 21, 2024    
18h30 - 21h00

Cécile Avena viendra nous parler de son livre   » Seules les montagnes ne se croisent pas  » aux Éditions Grasset pour parler d’ autres facettes de l’humanitaire : le bien-être au travail, les autres métiers que l’ont connaît moins, et l’engagement dans l’humanitaire, à quoi ça sert ?

 

Tout commence en septembre 2019, à Niamey, capitale du Niger où Cécile Avena, travailleuse humanitaire, est envoyée en mission. Pour elle, c’est une révolution copernicienne : tout oppose ces vastes étendues ocres et magnétiques aux douces montagnes de son enfance. S’ouvrent à elle un ville poussiéreuse aux chaleurs extrêmes, une culture mystérieuse, le microcosme de la vie d’expatriés. Dans ce Sahel instable et fascinant, son quotidien oscille aussi entre urgences au travail, maladies et risques sécuritaires.
Mais alors qu’elle est en congé en France, messages et notifications affluent sur son téléphone : des « touristes » ont été victimes d’une attaque de l’Etat Islamique à Kouré. Très vite, Cécile comprend que ces « touristes » sont ses collègues partis en excursion dans le sanctuaire des girafes. Comment retrouver le chemin de la vie, de l’engagement et de l’espoir après l’irruption de la mort ? Où trouver sa place quand nos certitudes volent en éclats ?
Seules les montagnes ne se croisent pas nous plonge au cœur des rouages méconnus de la vie des travailleurs humanitaires. Entre récit d’apprentissage et tentative pour conjurer la mort et l’oubli.

  » Ce livre est aussi l’occasion de questionner le positionnement des humanitaires ainsi que le fonctionnement de ce système (relations bailleurs, ONG, UN, bénéficiaires). Je m’interroge aussi sur les racines de l’engagement humanitaire, et sur le bien-être au travail dans un secteur où les traumatismes sont souvent banalisés. « 

 

Alain Lironi qui a écrit   » Un scalpel pour tout bagage  » aux Éditions du Chien Jaune sera présent également pour participer au débat et se demander s’il faut encore faire de l’humanitaire ?

Mémoires d’un chirurgien pédiatre nomade

Les médecins qui partent autour du monde pour assister les praticiens locaux souvent débordés ou démunis sont-ils de doux rêveurs qui ne font que « jeter quelques gouttes d’eau dans l’océan », comme se prend parfois à douter l’auteur de ce livre ?
Le docteur genevois Alain Lironi témoigne de l’activité d’un chirurgien pédiatre nomade et de son travail auprès des plus pauvres de la planète. Ce médecin qui répare les enfants et soigne leurs mamans prêtes à leur donner le jour ou victimes elles aussi de malformations, évoque ici une quarantaine d’années au service d’une vocation à aider, à comprendre et à apporter son savoir-faire là où notre développement technique et scientifique n’a pas encore pu pénétrer.